Les appellations des surdoués est souvent sujet à controverse. Voici donc ci-dessous les définitions des différents termes employés:

Enfant précoce : enfant dont le développement est en avance sur les enfants du même âge.

Individu doué : individu dont l’intelligence est supérieure à la moyenne, soit un QI entre 115 et 130.

Individu surdoué: dispose d’une intelligence exceptionnelle qui se manifeste par des réalisations exceptionnelles. Toujours en terme de statistique, son QI se situe au-dessus de 130.

Rappelons toutefois que le QI n’est pas une référence suffisante pour classer un individu dans une catégorie s’il n’est pas accompagné d’un bilan psychologique complet effectué par un professionnel compétent.

Lorsque ce potentiel intellectuel exceptionnel ne se manifeste pas par des réalisations exceptionnelles, on parle de « haut potentiel ». Les Américains utilisent pour cette catégorie le terme de « underachiever », que les Québecois ont traduit par « sous-réalisateur ». Le terme « haut potentiel » utilisé d’abord en Belgique, puis en France et en Suisse, a l’avantage de ne pas être péjoratif, mais il sous-entend qu’un potentiel exceptionnel ne se concrétise pas forcément par des réalisations exceptionnelles, et qu’il n’empêche pas les difficultés, parfois même l’échec scolaire, professionnel ou social.

Prodige : individu qui manifeste très tôt des aptitudes équivalentes à celles des adultes de son temps.

Virtuose : se distingue des autres par la maîtrise parfaite de l’exécution, le plus souvent dans un domaine artistique (musique, dessin), bien que cette particularité puisse aussi exister dans d'autres domaines.

Génie : désigne ceux qui marquent leur époque et celles qui la suivent par des réalisations qui restent dans la mémoire collective de l’Humanité (Léonard de Vinci).