Aider son enfant à avoir confiance en lui, voilà une tâche qui se révèle parfois bien difficile ! Le manque de confiance en soi peut provenir de diffi­cultés d’apprentissage, de blessures, d’échecs, de paroles dévalorisantes, ou d’un profil particulier de l’enfant qui le rendra beaucoup plus sensible au regard des autres. Le risque est que « L’enfant s’identifie totalement au secteur où il ne réussit pas, et cela peut contaminer toute la personne, voire mener à la dépression » explique Emmanuelle RIGON, psychologue et psychanalyste. Et cela peut devenir un véritable parcours du combattant pour les parents qui essayent de restaurer cette confiance en lui chez leur enfant.

L’instruction en famille est vraiment un moyen extraordinaire pour développer la confiance en eux chez nos enfants, qui ont alors le temps d’avancer à leur rythme et nous disposons de beaucoup d’outils pour personnaliser les apprentissages. Loin du stress dû aux impératifs horaires permanents, à l’esprit de compétition, aux comparaisons systématiques, nos enfants ont vraiment la possibilité de donner le meilleur d’eux-mêmes, dans un cadre rassurant et bienveillant. Leurs points forts peuvent être mis en avant plus facilement.

Le plus important est, à mon sens, que l’enfant se sache aimé, compris, accepté et respecté tel qu’il est. Le sentiment de confiance se développe chez un enfant quand il se sent aimé, se sent en sécurité et sent qu’on croit en ses capacités. Quoi de mieux qu’un regard d’amour sur son enfant pour le faire grandir ? Porter un regard positif sur lui, l’encourager, le valoriser, l’aider à se connaître et à s’apprécier, voilà un beau programme éducatif ! Un enfant apprend d’abord à se voir et à s’estimer dans les yeux de ses parents, de ses frères et sœurs, de ses amis, de toutes les personnes qui comptent pour lui.

Mais encore faut-il, également, que les parents aient confiance en eux ! Et en leur capacité d’éduquer leur enfant au sens le plus large du terme ! Il est impératif pour les parents, de restaurer une bonne image d’eux-mêmes afin de la communiquer à leur enfant. L’expérience montre qu’avec beaucoup de patience et d’amour, les parents sont bien les plus à même de trouver des solutions pour encourager et faire grandir leur enfant. Les parents peuvent faire preuve d’une imagination débordante face à la détresse de leur enfant. Parfois, il peut être utile de faire appel à des professionnels, mais ce n’est pas à eux de prendre les décisions, qui reviennent de plein droit aux parents.

Catherine Chemin

Emmanuelle Rigon est l’auteur de Papa, Maman, j’y arriverai jamais ! Comment l’estime de soi vient à l’enfant, éditions Albin-Michel