Un HP, c’est déjà un bébé très vif et réactif. Il entre très vite en relation et est capable de fixer longuement un objet dès les premières semaines, il est très observateur. Il peut y avoir des interactions précoces avant deux ans entre l'environnement et l'enfant. Il commence souvent à parler avant 2 ans, mais peut parfois attendre pour bien maîtriser la langue. Il a très vite un langage bien structuré (dominante cerveau gauche). Souvent, ces enfants abordent très tôt des ques­tions existentielles comme les limites de la vie, du temps, de l'univers et ne se contentent pas d’explications simples. Une question en entraîne une autre, chaque question précisant la précédente. Très curieux, ils ont besoin de comprendre. Ils sont très rapidement dépassés par leurs pensées, par leurs idées. Le soir, dans leur lit, ils ne dorment pas. Une idée en entraîne une autre, encore une autre… De plus, ce sont des enfants qui dorment peu. Ce qu'on remarque aussi très tôt : ils sont capables d'une très forte concentration avec une attention de très longue durée sur des centres d'intérêt qui vont être divers. Les HP ont une très grande facilité de mé­morisation (dominante cerveau gauche), une facilité à s’exprimer, un vocabulaire très riche (cerveau gauche), une meilleure compréhension des subtilités du langage (cerveau gauche), une grande capacité de raisonnement/résolu tion de problèmes (dominante cer veau droit). Ils ont une imagination débordante, une grande créativité et le goût pour l'expérimentation. Les HP ont des "compagnons de jeu imaginaires". Les HP portent du désintérêt pour ce qui est simple et répétitif, de l’intérêt pour ce qui est complexe, et sont perfectionnistes. Ils ont un développement mental plus rapide et une grande capacité d’attention et de persévérance si l’intérêt y est, faible, voire nulle autrement. Ils peuvent réussir devant un problème complexe mais échouer de vant des tâches simples. Le risque à l’école est de les voir décrocher par manque d’intérêt. Ils vont s’en­nuyer, devenir distraits et se mettre à rêver. Ils vont aimer rêver et peuvent décrocher, car à un moment donné ils n’auront pas suivi et peuvent se retrouver en difficulté, voire en échec scolaire. Ils sont capables de rester plantés devant leur feuille très longtemps sans rien écrire. Les HP se sentent différents et peuvent le vivre très mal. Certains se briment intellectuellement pour se mettre au même niveau que les autres. Ils sont extrêmement lucides, ce qui peut entraîner le doute et la peur de l’échec. Ils ont des difficultés à trouver des semblables, recherchent la compagnie de personnes plus âgées, sont hypersensibles et vulnérables. Ils peuvent se replier sur eux-mêmes, et aller jusqu’à l’isolement social, car il y a un mur d'incompréhension entre les HP et les autres qui représentent pour eux la norme. Les HP ne sont pas conscients de leur potentiel, se déprécient souvent et se fondent sur l'image d’eux-mêmes que leur renvoie leur environnement. Ils peuvent être rejetés par le groupe malgré leurs tentatives désespérées pour adopter un comportement qui leur permettrait de se faire accepter, ce qui les amène à s'imposer une contrainte interne qui sera une barrière à l'expression de leur potentiel. Ils peuvent renoncer à leurs aptitudes pour se normaliser. Certains en fants précoces peuvent faire des bêtises pour prouver qu'ils peuvent être comme les autres. Ils ont un grand sens de la justice, de l’équité, de la moralité et une intolérance à l'injustice, pour eux et pour les autres. Peut faire ce qui semble être « rapporter », alors que le but est de rétablir l’ordre et la justice. Ils reprennent les adultes qui se trompent ou qui ne sont pas cohérents. Si l’adulte dit quelque chose, il doit l’appliquer. L’adulte ne doit pas promettre des choses qu’il ne pourrait tenir. Ces enfants se mettent dans une position d’observateur vis à vis de l’adulte et le remettent dans le droit chemin. Ce n’est pas pour se valoriser, mais pour faire fonctionner leur pensée. Cette hyper conscientisation des relations humaines fait qu'ils ont d'énormes difficultés à établir des relations amicales en suite entant qu'adulte, et à travailler en collectivité ou en groupe. Ils respectent des règles bien comprises ("logiques"), mais ont tendance à questionner l’autorité non fondée. Ils peuvent avoir une motricité moins performante, être maladroits dans la vie de tous les jours (sauf s’ils sont également kinesthésiques), et peuvent cumuler des problèmes de dysgraphie, dyslexie, hyperactivité, … C’est souvent une histoire de famille…