Activités de vie pratique

Pour les activités de vie pratique, il est nécessaire de montrer à l’enfant les gestes en respectant les sens d’écriture. Ainsi il apprend à laver la table ou les vitres de haut en bas et de gauche à droite et de frotter les cuivres, par exemple, en cercle dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ainsi de 1 à 5/6 ans, l'enfant s'est préparé à l'écriture sans jamais écrire ! Tout le matériel nécessaire aux activités suivantes est rangé à portée de l’enfant. Ainsi, il peut faire les activités quand il veut et autant qu’il le veut.

Le petit enfant peut apprendre très tôt à manger seul, à s’habiller seul, se laver les mains et se coiffer seul… afin de favoriser le début de l’autonomie. Permettre à l’enfant de se laver les mains en lui mettant une cuvette avec un broc d’eau, du savon et une serviette. On peut aussi laisser un marchepied devant un lavabo.

Versés de graines : peuvent se faire avant 2 ans. L’enfant verse des grosses graines d’un petit pot à lait (avec bec verseur) dans un autre. Les deux pots sont identiques et posés sur un plateau de couleur neutre. Puis, l’enfant verse des petites graines d’un petit pot à lait à un autre. Enfin, l’enfant transfère avec une cuillère des grosses graines d’une coupelle à une autre sur un plateau. Si des graines tombent à côté sur le plateau, l’enfant les ramasse avec 3 doigts en faisant une petite pince. Ce geste prépare indirectement à l’écriture. Puis, petites graines avec une cuillère.

Tous les versés se font d’une main, puis de l’autre !

Versé d’eau : l’enfant transvase le contenu d’un pot à bec verseur dans un autre pot identique. Plus tard, il transvase le contenu d’une bouteille dans différents flacons dont la capacité totale équivaut à la capacité de la bouteille à l’aide d’un petit entonnoir (vers 4/5 ans). Le contrôle de l’erreur est l’eau versée sur le plateau : il faut éponger.

Ouvrir et fermer des boîtes : mettre à porter de l’enfant des boîtes et bouteilles pour ouvrir, fermer, visser, dévisser…

Les cadres : on peut présenter dès 2 ans les gros boutons, la fermeture éclair jupe. Puis, les nœuds simples, les petits boutons, la fermeture blouson, les boucles et, pour finir, les crochets et les œillets vers 5 ans.

Porter : un plateau vide, un plateau avec des objets dessus, contourner des obstacles avec le plateau, porter une chaise… sans faire de bruit.

Nettoyer : balayer, épousseter, laver une table, un miroir, des vitres, polir des cuivres, cirer des chaussures…

Plier du linge : plier un mouchoir, une serviette, des vêtements… Il peut aussi laver des mouchoirs, des serviettes…les étendre.

Jardiner : arroser des plantes, observer la nature, désherber, planter des graines, les entretenir… Soit nous donnons des tâches précises à l’enfant, soit nous lui donnons un petit bout de jardin qu’il cultive lui-même. Nous montrons à l’enfant et l’enfant s’en occupe seul. Le contrôle de l’erreur est de constater que les mauvaises herbes étouffent les semis, l’excès d’arrosage fait pourrir et le déficit d’eau fait sécher les plantes.

Cuisine : l’enfant peut commencer à mettre le couvert avant deux ans. Il peut aussi très tôt dénoyauter des fruits, préparer une collation (fruits secs, frais dans un petit bol, un verre d’eau), écaler des œufs durs, puis couper des légumes, les éplucher…

Travail manuel : enfiler des grosses perles avec un lacet, peinture, découpage, collage, coloriage (en vérifiant que l’enfant tienne correctement son crayon)…, cartes à lacer…pâte à modeler, playmaïs, pâte à sel, gommettes…

Le langage : (cartes et objets, familles, livres, nomenclatures, jeu des sons et du silence…)

Jeux de société : mémory, loto, dominos

Dans 100 activités d’éveil Montessori[1] l’auteur propose de mettre en place une table d’observation qui réunit la collecte de la promenade du jour (petits cailloux, plumes, un escargot qu’on placera dans un vivarium…) et d’encourager l’enfant à mettre en scène sa table d’observation par des figurines d’animaux notamment.

Claire et Catherine Chemin


[1] De Ève Herrmann chez Nathan