Le retour à l'école

Mon enfant pourra-t-il retourner à l'école ?

Oui, un enfant ayant été instruit en famille peut retourner dans le système scolaire.
Voici comment cela se passe le plus souvent :

Le contrôle pédagogique annuel n'a pas pour objet de valider le niveau scolaire, c'est pourquoi un contrôle favorable ne dispense en aucun cas l'enfant de passer un examen d'admission dans l'enseignement secondaire public (entrée en 6ème, par exemple).

L'enfant qui intègre le système scolaire public en primaire n'a pas d'examen à passer. Cependant le Chef d'établissement peut faire procéder à des tests dans les matières principales, afin de proposer l'intégration dans une classe correspondant le mieux possible au niveau de l'enfant. Si les parents ne sont pas d'accord avec le niveau proposé, ils peuvent faire un recours administratif devant la Commission de Circonscription Pré-élémentaire et Elémentaire (CCPE).

La Note de service N° 80173 du 16 avril 1981 de l'Education Nationale précise les conditions d'admission en collège ou en lycée :
Tout élève ne provenant ni de l'enseignement public, ni de l'enseignement privé sous contrat, est soumis à un examen d'entrée. Son contenu est arrêté par l'Inspecteur d'Académie. Le chef de l'établissement d'accueil organise l'examen et préside le jury. Il y a possibilité de procédures d'appel en cas de désaccord.

Généralement, des examens complets sont prévus pour les enfants intégrant le système scolaire en 6ème ou en 2nde . De la 5ème à la 3ème, l'examen ne porte souvent que sur le français et les mathématiques, quelquefois l'anglais. Pour la 1ère et la Terminale, il dépend de la filière choisie.